fender,  lampe,  technique,  théorie

Fender et le standby, la suite

Je suis opiniâtre et je suis resté sur ma faim 🙂

J’ai donc réussi à trouver dans les confins d’internet, un catalogue de fournisseur, donnant les références des condensateurs utilisés alors par Fender® dans leurs amplis : les « Minimite » fabriqués par Astron Corporation dans le New Jersey aux États-Unis.

astronlogo

Bien sûr il fallait trouver la bonne édition du catalogue, et bingo ! Voilà la 17ème édition du catalogue Radio Master de… 1953 ! Ce qui correspond parfaitement à la période de fabrication de la gamme “Wide Panel” chez Fender®. (remerciement spécial à Bruce Hagen du forum Antique Radio pour avoir eu la patience de me scanner les documents !)

minimite

On peut voir, qu’à l’époque de la sortie des amplis « Wide Panel », Fender® utilise des condensateurs « Minimite » de 16µF (micro farads), ayant une tension de service de 450V (W.V.D.C= working voltage direct current).

Dans l’article précédant, on arrive à la conclusion que le standby est présent, certainement, pour éviter que la tension ne dépasse cette tension de service, plus particulièrement lorsque l’alimentation est équipée de tubes redresseurs à chauffage direct (5U4-G par exemple). En effet, ce type de tube atteint très rapidement sa température de fonctionnement et la haute tension est présente bien avant que les autres tubes à chauffage indirect (12AX7, 6L6-G) ne soient conducteurs. On peut donc facilement voir la haute tension dépasser les 450V de tension de service admissibles par les fameux condensateurs Astron.

Je suis coquin et j’ai simulé l’alimentation du Bassman® 5E6.

psu5e6

Regardons ça… Ce graphique reste une simulation pure et dure et avoir un vrai Bassman® de cette époque sous la main pour faire des mesures serait bien plus pratique mais allons y !

  • Grâce aux courbes, on voit bien qu’il y a un pic de tension avant que les tubes à chauffage indirect ne soient conducteurs (j’ai simulé cet état 2 secondes après l’allumage).
  • On voit ensuite les différentes tensions se stabiliser à leurs valeurs normales. Ce qui devient intéressant, c’est de voir que même lors de leur pic, les tensions arrivent timidement au-delà de 450V (458V au maximum). Il est vrai qu’on dépasse les 450V de nos condensateurs… Mais attendez, regardons à nouveau attentivement ces condensateurs :

minimitezoom

Il est écrit en dessous de « 450 W.V.D.C », « 525 V.S.P » pour Voltage Surge Peak : ces condensateurs peuvent donc supporter jusqu’à 525V lors de l’allumage, pendant une courte période (le fameux pic ou peak) ! Ils rigolent donc bien dans leur coin avec nos 458V !

Cette découverte faite, voyons voir si Fender® n’aurait pas pu utiliser des condensateurs un peu plus costauds, des condensateurs avec une tension de service de 500V par exemple (et du coup une tension de pic maximale de 575V!)

radio-master-1953-17th-edition
Radio Master Catalog – 1953 – 17th edition

Et si ! On voit ici qu’en 1953, Astron fabrique dans sa gamme « Minimite » des condensateurs de 16µF ayant une tension de service de 500V. Mais alors ?!

  • Voyons le prix  (public): 1,35$ pour le 450V et 1,50$ pour le 500V ce qui correspond à une dizaine de dollars actuels en tenant compte de l’inflation. La différence de prix entre les deux ne justifie donc pas le choix d’utiliser des 450V.
  • Voyons la taille (diamètre par longueur) : 7/8 pouces par 13/4 pouce pour le 450V et 1 pouce par 23/8 pouces pour le 500V . Soit environ 2,2 cm par 4,44 cm pour le 450V et 2,54 cm par 6 cm pour le 500V

La différence n’est pas énorme, mais effectivement le condensateur de 500V est vraiment plus long de pratiquement 2 centimètres que le 450V. Pourtant, Fender® à cet époque utilise des plaques de montage pour les circuits électroniques, de 7,6 cm de large. Un condensateur de 500V n’aurait pas posé de problème.

5e6cath
Bassman® 5E6

En conclusion, ce qui semble le plus probable pour l’utilisation du standby chez Fender®, c’est la protection du montage en « cathode follower » présente sur le Bassman® 5E6. Il peut parfois, mais c’est extrêmement rare, arriver qu’un arc se produise lorsque la cathode n’est pas à sa température de fonctionnement… Le standby est donc installé sans véritable raison sur l’ensemble de la gamme d’amplificateurs de chez Fender® à partir de cette époque. (retour à la case départ 🙁 )

Il me reste:

  • à tester le temps de montée en température d’une 12AX7 et comparer avec la 5U4-G
  • à trouver un aimable contributeur qui possède un Bassman® 5E6 et qui me laisse faire des mesures en situation.A bon entendeur, j’attends vos commentaires enflammés ! 😀

  • références :
    Radio Master Catalog. 17th edition. 1953
    M.Kelly. L’âge d’or de Fender: 1946-1970. Éditions Gründ. 2010

3 commentaires

      • Antonin

        Ah oui, trouvé !
        Et 15% de tolérance à la surcharge pour une tension < 315V

        Donc normalement, avec ces F+T dans un clone de vieux Fender, tout ira bien !

        Si tu veux faire des mesures sur un vrai Bassman, retourne faire un tour sur le forum "Fender Tweed" sur guitariste.com, ou on avait discuté de tout ça.
        Tu trouveras sûrement "Un Bassman chaud près de chez toi" 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *